Cocaïne et dérivés

1. Généralités

La cocaïne est extraite de l’Erythroxylum, arbre au bois rouge, d’une hauteur de 5 mètres, se développant dans des régions au climat doux et humide, à l’altitude de 500 à 1200 mètres. La coca est cultivée depuis des millénaires dans la Cordillère des Andes et s’est développée en Colombie, au Pérou mais également en Bolivie, en Argentine, au Chili et au Brésil. Sa culture a été introduite dans les Caraïbes, en Indonésie et à Taiwan.

Jussieu, botaniste français, en 1750, lors d’un voyage en Amérique du Sud, avait apporté à Paris quelques pieds de l’arbre à coca. Lamarck, en 1786, en fit une description et lui attribua son nom savant. En 1865, un chimiste autrichien élucide la formule brute de la cocaïne et en 1875, des dérivés de la cocaïne sont utilisés pour les anesthésies locales. La cocaïne devient populaire et est utilisée comme tonique dès 1880 aux Etats-Unis. Depuis les années 1930, la consommation de cocaïne s'est progressivement répandue notamment sous l'impulsion des cartels sud-américains. Début des années 1980, la cocaïne envahit de manière épidémique les Etats-Unis et devient un véritable problème de Santé Publique. En 2005, elle devient un élément essentiel du tableau de la drogue en Europe.

2.Epidémiologie

Selon l’Observatoire Européen des Drogues et Toxicomanie, l’expérimentation de la cocaïne touche 3% de la population adulte. Un pour cent des adultes a déjà essayé la cocaïne au cours de la dernière année, tandis qu’environ 0,5% en a consommé au cours du dernier mois. Les hommes âgés entre 15 et 34 ans, vivant dans les zones urbaines, en sont les principaux consommateurs. Entre 1 et 11,6% de jeunes européens ont essayé cette drogue au moins une fois et entre 0,2 et 4,6% l’ont utilisée au cours de l’année . Enfin, la publication récente de l’enquête annuelle de l’Observatoire Français des Drogues et de la Toxicomanie a montré que l’usage de cocaïne, chez les adolescents, est passé de 1,6% à 2,5% entre 2003 et 2006 .

3.Clinique

La cocaïne se présente sous forme de poudre blanche et ses modalités de consommation sont très variables selon les individus. Cette drogue touche tous les milieux sociaux.

Elle peut être consommée soit par voie intranasale (sniff), soit fumée (free base), soit par voie intraveineuse (shoot), soit beaucoup plus rarement par voie orale (masticage des feuilles de coca). Les effets psychotropes, moteurs et neurovégétatifs ressentis par les patients dépendent des individus, de la voie et de la dose administrée

En savoir plus....

Partager et propager sur les réseaux